Contact
Rendez-vous
Identité
INTÉRESSÉ PAR LE PROGRAMME
Objet de votre message

* champs obligatoires

BATI NANTES | Le marché de l’immobilier neuf à Nantes

Le marché de l'immobilier neuf à Nantes

Tout savoir sur le marché de l’immobilier neuf à Nantes

Investir dans le neuf à Nantes

Vous souhaitez investir dans l’immobilier neuf nantais, et vous aimeriez en savoir plus sur le marché immobilier neuf à Nantes ? BATI NANTES décrypte pour vous les tendances, l’évolution des prix dans l’immobilier neuf ainsi que les endroits à privilégier pour investir.

Nantes attire de plus en plus

Idéalement située, Nantes est souvent qualifiée de ville où il fait bon vivre et travailler, ou de ville verte, dynamique… La cité des Ducs de Bretagne suscite un fort engouement et de plus en plus de personnes souhaitent s’y installer. Cette tendance participe donc naturellement au dynamisme du marché immobilier neuf à Nantes. Chaque année, les Nantais voient sortir de terre de nombreux programmes immobiliers neufs.
Nous remarquons également que Nantes, que l’on surnomme la Venise de l’Ouest, attire de plus en plus d'investisseurs en locatif. Soyez sûrs que votre logement sera vite loué, car dans certains cas, à partir du moment où le logement réunit toutes les conditions d’attractivité et qu’il correspond aux prix du marché, il peut être vendu en une journée !

Le prix de l’immobilier à Nantes

Avec le fort engouement que connaît la ville, nous remarquons une hausse significative des prix de son parc immobilier. D’ailleurs, Nantes est classée parmi les villes où les prix ont le plus augmenté ces dernières années. Avec plus de 7 500 nouveaux habitants chaque année attirés par le cadre de vie de Nantes, le marché de l’immobilier fonctionne aujourd’hui en flux tendu. En 2016, il fallait débourser en moyenne 3 800 euros au m² pour l’immobilier neuf. Bien entendu, les prix varient en fonction des quartiers.
Le quartier le plus cher est celui surnommé le “Triangle d’Or” qui comprend le secteur de la place du Général Mellinet, la place Canclaux et le parc de Procé. Ainsi, on remarque que de plus en plus de personnes préfèrent investir dans la périphérie de la métropole nantaise plutôt qu’en centre-ville.